Communiqué de presse du 29/11/2013


Comme prévu, la remise en route de la première ligne de l’Unité de Valorisation Energétique lundi dernier a permis de traiter les déchets qui étaient en attente dans la fosse d’entreposage.

Reprise de l’acheminement d’une partie des déchets de la CUMPM sur le centre de traitement à partir d’aujourd’hui

 Le planning de reprise d’activité partielle est suivi

Comme prévu, la remise en route de la première ligne de l’Unité de Valorisation Energétique lundi dernier a permis de traiter les déchets qui étaient en attente dans la fosse d’entreposage.

A partir d’aujourd’hui, EveRé a, à nouveau, reçu directement les déchets de la CUMPM. Dans un premier temps, il s‘agit de ceux provenant du centre de transfert d’Ensuès, qui sont acheminés par camions, comme c’était le cas auparavant. Les déchets du centre de transfert Sud de Marseille suivront dans les jours à venir.

Ces apports de déchets vont ainsi monter en puissance progressivement jusqu’à la fin de l’année de façon, au final, à être en mesure de traiter 85% des ordures ménagères résiduelles de la CUMPM.

 La valorisation des déchets a repris

Lundi dernier, quelques heures après avoir réalimenté en déchets le four-chaudière de la première ligne de l’Unité de Valorisation Energétique, le Groupe Turbo-Alternateur a, à son tour, été redémarré.

Cet équipement permet de produire de l’électricité à partir de l’énergie dégagée par la combustion des déchets. Cette électricité est exportée pour environ 80%.

Depuis lundi dernier, le centre est donc redevenu producteur et exportateur d’électricité. Les contrôles sur la qualité des fumées, quant à eux, confirment le bon fonctionnement des systèmes de  traitement de fumées.